Les méthodes de paiement numériques de plus en plus visées par les cybercriminels

Les crypto-monnaies sont désormais devenues un mode de paiement populaire. Selon une nouvelle enquête de Kaspersky, 13 % de tous les internautes ont déjà effectué un achat en utilisant des méthodes de paiement numériques. Cependant, cette popularité croissante attire également les cybercriminels, qui ciblent de plus en plus les échanges de crypto-monnaies et modifient les anciens outils de menace pour attaquer les investisseurs. Les détenteurs de monnaie virtuelle risquent donc de perdre leurs économies, souvent mal protégées, car les pirates utilisent des techniques de plus en plus sophistiquées pour s’enrichir avec l’argent des autres sur le web.

De plus en plus d’entreprises proposent les crypto-monnaies comme mode de paiement potentiel, et les détaillants et les épiceries les acceptent de plus en plus. Cependant, avec l’intérêt accru pour l’utilisation des cryptocurrences, tant pour les investissements que pour les dépenses quotidiennes, la monnaie virtuelle est également devenue de plus en plus la cible des cybercriminels.

Des mesures de protection inadéquates entraînent un risque élevé de perte

Les cybercriminels disposent d’un vaste arsenal d’outils pour dérober des fonds dans les portefeuilles de crypto-monnaies, les bourses de crypto-monnaies et les ICO (Initial Coin Offerings). Des cas tels que le vol de 120 000 bitcoins dans les fonds des clients de Bitfinex et le piratage de Coincheck, qui a vu 530 millions de dollars volés en 2018, montrent le manque de protection des processus d’échange et la facilité avec laquelle les cybercriminels peuvent accéder aux réseaux en direct et causer des dommages. Lorsque tout l’argent d’une bourse de crypto-monnaies est volé, cela entraîne immédiatement sa fermeture. Les investisseurs perdent ainsi tous leurs dépôts.

Les ICO sont particulièrement vulnérables car les fondateurs n’ont généralement pas l’expérience nécessaire en matière de cybersécurité. Ils ne sont pas en mesure de protéger les fonds et de réagir en conséquence en cas de compromission.

Malgré la baisse du prix des crypto-monnaies, les utilisateurs souhaitent toujours vivement effectuer des transactions financières numériques. Notre enquête montre que 13 % des personnes ont déjà utilisé les crypto-monnaies comme moyen de paiement, ce qui nous a également surpris. Cependant, l’échange en ligne présente de réels dangers, car il n’en est encore qu’à ses débuts. Les conséquences financières pourraient être dévastatrices pour les utilisateurs si les actifs numériques ne sont pas sécurisés. Les méthodes d’attaque des cybercriminels devenant de plus en plus sophistiquées, les bourses de crypto-monnaies et les ICO sont des cibles de plus en plus faciles pour dérober d’importantes sommes d’argent en raison de l’absence de mesures de cybersécurité nécessaires. Mais le premier commandement reste la vigilance : les utilisateurs ne doivent pas faire d’investissements au moindre soupçon.

Conseils de Kaspersky pour une utilisation sûre des crypto-monnaies

Kaspersky Lab travaille activement à garantir un avenir sécurisé pour les crypto-monnaies et les ICO. La société a réalisé un audit de cybersécurité pour Merkeleon, un fournisseur autrichien de logiciels d’échange de crypto, afin de s’assurer que la solution est protégée contre les menaces potentielles.

Plan du site