Comptabilité : les finalités d’établir un bilan comptable

L’établissement d’un bilan est l’un des temps forts du calendrier comptable d’une entreprise. C’est à cette époque qu’elle clôture ses comptes et règle sa comptabilité et ses finances. Ce travail fait partie des obligations légales de l’entreprise, et l’entreprise est tenue de déposer des comptes annuellement. À ce stade, il est en accord avec deux autres documents : le compte de résultat et l’annexe. Pour les grandes entreprises, un bilan est l’un des documents qui doivent être certifiés pour les comptes.

Qu’est-ce qu’un bilan ?

Un bilan est un document qui résume les actifs, c’est-à-dire ce qu’une entreprise a, et les passifs, c’est-à-dire ce qu’une entreprise a comme ressources. Le bilan comptable spécifique fait partie des états financiers d’une entreprise au même titre que le compte de résultat et ses annexes. Le bilan est souvent comparé à une photo du patrimoine de l’entreprise à la fin de l’exercice ou à une date intermédiaire. Il est principalement utilisé par des tiers (banques, clients, actionnaires, administration, etc.) pour comprendre la valeur d’une entreprise et s’assurer de sa solvabilité. Il est également utilisé pour déterminer le bénéfice imposable et peut être utilisé par les gestionnaires à des fins d’analyse interne. Pour garantir la transparence et l’authenticité des bilans, ceux-ci doivent généralement être certifiés par des commissaires aux comptes. Pour des informations supplémentaires, il ne faut pas hésiter à visiter le site web : bilan-comptable.fr .

À quoi sert un bilan ?

Le bilan d’une entreprise répertorie ses actifs, c’est-à-dire qu’il fournit des informations sur ce que l’entreprise possède et doit. Il permet d’attribuer une valeur financière à la structure.

Vous pouvez ensuite lire rapidement et facilement le bilan pour en extraire quelques données de base sur la gestion de l’entreprise. Les chefs d’entreprise sont tenus d’établir un bilan et de l’envoyer à leur centre des impôts au moins une fois par an.

Un bilan hors obligations est un document qu’il faut savoir lire et rédiger régulièrement, et il permet de répondre à des questions telles que : où en suis-je dans ma gestion ? Pour avoir une image complète de la santé de l’entreprise, il est nécessaire de compléter le bilan de deux documents complémentaires, à savoir :

  • Relevé de revenue
  • Plan de trésorerie

Les investisseurs ou partenaires qui confient la gestion de l’entreprise à leurs dirigeants peuvent consulter ces documents pour appréhender rapidement la sécurité et la rentabilité de leurs investissements.

Le bilan de l’entreprise fournit les informations suivantes :

  • Ressources de l’entreprise : d’où vient l’argent ?
  • Comment ces ressources (emplois) sont-elles utilisées : où va l’argent ?

Une comparaison entre les deux bilans peut nous donner une idée de la croissance de l’entreprise au cours de la période concernée.

Aussi, cet outil peut être utile :

  • Venez voir l’entreprise et analysez certaines de ses forces et de ses faiblesses.
  • Investisseurs et repreneurs potentiels, évaluez la valeur des entreprises.
  • Pour les clients et les fournisseurs, vérifiez la santé de l’entreprise.
  • Aux banquiers qui veulent déterminer si une entreprise est éligible à un crédit ou à des prêts supplémentaires.

Le destinataire et le but du bilan

Le bilan vise plusieurs destinataires. Le bilan spécifique est divisé en trois catégories. Bilan interne avec comptes détaillés pour les décideurs de l’entreprise pour analyse, contrôle, métriques, tableaux de bord. Le deuxième type de bilan est le bilan officiel des tiers tels que les banques, les actionnaires, les clients, etc. Sous le contrôle des commissaires aux comptes, ce rapport est publié pour approbation par l’assemblée générale des actionnaires. Comme pour le bilan comptable fiscal, les bénéfices imposables peuvent être mis en évidence. Par conséquent, un bilan est utilisé pour fournir des informations sur la valeur et les actifs d’une entreprise.